FLASH CE ATS-INFRA mars 2017

vendredi 7 avril 2017
par  Marrychka
popularité : 31%

◊ 8 MOIS d’existence :
Depuis 8 mois que l’instance existe, nous demandons que le CE fonctionne comme un vrai comité d’entreprise ; c’est-à-dire comme une instance représentative du personnel où la direction tient ses engagements et ses obligations. Ce n’est peut-être pas assez clair ? Voici donc des exemples de dysfonctionnements intolérables :
8 mois que nous réclamons que l’ordre du jour soit respecté.
8 mois que nous réclamons que toutes les questions des élus soient prises en compte dans l’ordre du jour.
8 mois que nous réclamons que les PVs soient corrigés, validés et diffusés via le Websocial dans les 2 mois qui suivent la réunion.
8 mois que nous réclamons d’avoir connaissance plusieurs jours avant la réunion des documents présentés et non pas en cours de séance.
8 mois que nous réclamons des données économiques homogènes aux 3 entités (CAP OS, SOGETI INFRA et SOGETI ATS) cohérentes et compréhensibles en accord avec le périmètre que la direction a elle-même défini.

PNG - 115.8 ko

La direction s’acquitte de ses réponses par l’emploi d’un simple sigle : BDES (base de données économiques et sociales) Cet outil imposé aux élus ne fonctionne même pas correctement, quelle hérésie pour une entreprise informatique ! A cela s’ajoute la proposition d’un règlement intérieur dicté par la direction, allant jusqu’à proposer de voter à la majorité toute demande d’interruption de séance, fermant ainsi toute forme d’expression des élus minoritaires et remettant à lui seul, en cause le principe de libre expression.
Pour finir, ce climat d’anti-dialogue social est propice à un climat austère et le mot n’est pas exagéré, entrainant plusieurs arrêts de maladie chez les permanents du CE. Comment qualifier le comportement de certains élus envers des permanents du CE, allant jusqu’à imposer des horaires non adaptés avec leur situation personnelle. Enfin, la direction doit remplir ses obligations d’employeur car certains permanents sont toujours dans l’attente depuis 3 mois de leur nouvel ordre de mission les laissant ainsi dans le doute et l’instabilité.
C’est pourquoi, par la présente, nous vous demandons à vous la direction et à vous les élus majoritaires de faire en sorte que le comité d’entreprise des 3 entités Capgemini OS, Sogeti France INFRA et Sogeti ATS, fonctionne comme un véritable comité d’entreprise de 7 640 salariés dans un souci de dialogue et d’écoute de l’ensemble des élus et par extension du personnel de l’entreprise sans discrimination.
**********************************************************************************************
◊ Liberté d’expression bafouée ! :
L’ensemble des élus font bloc mais pas avec la CGT ...Hé oui encore nous, les minoritaires ! Il faut savoir qu’en réunion tout élu peut demander une suspension de séance afin de débattre entre élus donc sans la direction. C’est un droit qui s’applique dans tout comité d’entreprise. Mais notre chère direction en a décidé autrement, Mr Berchadsky a suggéré au CE qu’une demande d’interruption de séance soit votée à la majorité invoquant l’appel à la démocratie. Vous n’allez pas y croire... Les élus majoritaires intègrent la demande dans le règlement intérieur du Comité d’Entreprise (RI du CE) sans même imaginer qu’un jour, ils pourront être minoritaires.

PNG - 81.1 ko

Comment pourrions nous être en accord avec un règlement dicté par la direction ? Ce genre de propos peut vous déranger, mais cela concerne la liberté d’expression. Comment qualifier ce genre de méthode ? Nous les connaissons « les agités du stylo » prêts à signer n’importe quel accord mais là ils vont encore plus loin .... Les élus majoritaires prennent les décisions sans même entendre la voix d’un élu minoritaire et comme disait l’humoriste Coluche « c’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont forcément raison »...
**********************************************************************************************
◊ Cloud or not cloud ? :
La direction nous expose ses orientations stratégiques, et les élus auront 2 mois pour donner leur avis. Avis qui s’appuiera sur un rapport d’expertise même si nous les connaissons nos chers camarades du CE...

PNG - 103.3 ko

Pour bien commencer, la direction ne nous transmet pas les documents. Il va falloir les réclamer et attendre la fin de la présentation pour en récupérer la partie principale car la direction refuse de nous remettre en totalité le document présenté en séance et sur lequel les élus vont devoir se positionner, prétextant des tableaux mouvants (oui les données sont non stables) Encore un bel exemple d’ouverture et de dialogue social ! Sans vouloir percer le secret et en résumant à la mode CGT... il va falloir augmenter la qualité de notre travail tout en diminuant les effectifs ! Là nous avons beaucoup de mal à comprendre. Le but est d’être dans les clous...erreur... Dans le CLOUD et comme dit Mr Bonnard « quand on aura éradiqué la valeur humain on sera totalement dans le Cloud ». Oui c’est ce qu’on leur dit depuis le début, ils sont trop dans les nuages, va falloir qu’ils redescendent un peu sur terre... à suivre...
**********************************************************************************************
◊ Augmentations :

PNG - 378.3 ko

L’heure de la notation est venue. Êtes vous satisfaits de vos restitutions ? Toujours dans un soucis de simplification, la direction a modifié une partie de la notation. L’évaluation du potentiel change et se fera sur 3 lettres : LMH. Si vous n’êtes pas capable d’évoluer et que vous n’avez pas la volonté, ça sera LOW, si vous vous avez la volonté mais vous n’avez toujours pas la capacité ça sera MEDIUM et si vous avez la volonté et la capacité alors là, ça sera HIGH. Vous avez bien travaillé, vous avez des compliments et vos notes stagnent à 3M. Forcément les notations sont injustes, forcément que l’accord NAO ne devait pas être signé. Pourquoi certaines organisations syndicales ont quand même signé sans même vous demander votre avis ?
Il faut aussi savoir que la direction n’a pas la volonté de développer les bassins non porteurs (que se soit les bassins technologiques ou industriels) ce sont les mots de Mr Bonnard et cela en dit long ! Ajoutons à cela la politique de recrutement, il faut des jeunes et des certifiés.

PNG - 255 ko

Nous, nous vous avons informé tout le long des négociations NAO et c’est pas faute de le dire que le groupe Capgemini n’a jamais eu autant d’argent ! Notre leitmotiv était « y’a des sous mais pas pour vous ! » ...
**********************************************************************************************
BREVES :
&&&
Les chiffres : Pour ATS, tout va bien. La progression est bonne. La marge opérationnelle est remontée même si elle n’est pas très haute. Mais pas d’inquiétude le problème est réglé , il y avait une erreur de 3 points ! Un mauvais calcul au départ mais l’important c’est que tout soit rétabli. Exactement comme ça qu’ils nous l’ont vendu ! Et oui ce ne sont pas des machines, ils peuvent faire des erreurs... La bonne nouvelle c’est que la barre est redressée. Et toujours très peu d’info sur Sogeti Corporate.
Pour CAP INFRA c’est moins joyeux, on pourrait l’appeler le « boulet ». Les intermissions sur IDF et le Grand Est plombent un peu les résultats...La direction propose de présenter le programme ETAP qui permettra de faire un focus sur toutes les intermissions par entités à la réunion de la commission GPEC. Les effectifs de toutes les entités réunies sont de 7589 salariés.
&&&
Bonne nouvelle ? : Le CE vend ses mobile Home... C’était le litige entre les élus majoritaires. Apparemment la direction avait aussi un avis sur ce sujet. Comment vous dire c’était presque ridicule de passer plus de 45 min sur ce sujet et à peine 15 min sur des infos majeures. Mais nous n’avons pas tous les mêmes valeurs...
&&&
INFO ou INTOX : ISIM, contrat EDF, serait gagné pour la partie « commerce ». Ce gros contrat concerne Toulouse et aussi Cherbourg. Mais pour combien de temps ?
&&&
Déménagements : Nantes, Lille .. Et maintenant IDF, regroupe dans un bâtiment de rêve toutes les entités parisiennes sur un seul bâtiment. 3500 places pour 8 500 salariés, vive le télétravail ! Et vive le pique nique dans les espaces verts à côté de la bâtisse. Surtout vive le BUBBLE (minuscule bureau) Le Bubble, c’est cosy. Oui parce que parler dans un open-space c’est pas simple donc faudra utiliser les Bubbles pas pour buller mais simplement pour parler avec son collègue. Merci Bubble !
&&&
Athéna : Nom du projet en cours de consultation réorganisant les « opérations ». En fait c’est permettre à des managers Sogeti de manager des équipes Capgemini OS. Mais chut, pas un mot ! La consultation n’est pas encore terminée... À suivre
&&&
Valse des dirigeants : Que ce soit au CE au CHSCT ou en DP le problème est le même. Au CHSCT nord-ouest 3 présidents en 3 mois, au DP nord-ouest 3 représentants RH de Sogeti France. Quelle cohérence dans ces changements ? Au niveau INFRA, les dirigeants ont aussi la « bougeotte ». Après Alain Deshayes qui du jour au lendemain quitte l’entreprise, vient aujourd’hui le tour de Philippe Pujalte. Après avoir présenté la réorganisation des centres de services, le voici parti avant même la fin de la consultation et la mise en place de son organisation. Comment avoir confiance dans un projet mené par une personne qui saute du train ?
&&&



Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois