Chez Capgemini Le travail n’est pas forcément synonyme de bonne santé !

lundi 15 mai 2017
par  CGT CAPGEMINI
popularité : 13%

Vous n’êtes pas sans ignorer la situation de plusieurs collègues qui travaillaient pour certains sur le compte Sita, pour d’autres sur le compte Orange et d’autres encore pour Schneider, et qui actuellement sont tous sur la « sellette » car il n’y a pas de travail pour eux en Ile de France.

Alors la direction et en particulier leurs managers respectifs ont lancé une « vraie chasse à l’homme », on ne peut pas appeler cela autrement.

Certains se sont vus proposer des postes à Chambéry, d’autres à Pessac sur un nouveau compte « gagné » par Capgemini, la question principale étant : « n’est-t-il pas possible de travailler pour ce client via Saint-Cloud », puisqu’on nous dit sans arrêt que « nous pouvons travailler du monde entier » alors pourquoi pas du site de Saint-Cloud ?

Après nos 3 déclarations lors des CE du mois d’avril et du 4 mai 2017, ils ont revu leur copie pour deux de nos collègues que nous avions envoyés faire une visite surprise auprès du médecin du travail du site de Saint-Cloud.

Ils étaient tous dans un état de stress intense, pour l’un d’entre eux le poste en « travail posté » à Chambéry s’est transformé en travail en journée à Pessac. Là ça se complique, cette situation a fait que sa vie vient d’être bouleversée, entre autre pour des raisons personnelles concernant la santé de ses très proches suite aux annonces qui lui ont successivement été faites.

Un autre, qui est seul à élever ses deux enfants, chose qu’il n’arrête pas de dire et répéter depuis qu’il est en inter-contrat, a fini par obtenir gain de cause après avoir fait des pieds et des mains pour qu’on le laisse enfin souffler. Il ne dormait plus et avait vraiment du mal à encaisser le coup.

Un troisième, est vraiment très affecté par cette situation qu’il n’a pas comprise, cela se voit il est souvent un peu absent et se demande comment la gérer vu qu’il n’a jamais demandé à vivre cela !

Un quatrième, vient de se voir, comme par miracle, proposé un poste à Montreuil, après avoir vu le médecin du travail, il est donc depuis mardi 9 mai en poste !!! Pour la petite histoire, pareil on lui avait proposé un poste à Chambéry.

Cette situation vient du fait de notre direction qui, un beau jour a décrété que le compte Sita était trop « pépère » et qu’il fallait le délocaliser car cela roulait « trop bien ». Alors ils ont inventé le « travail en Île-de-France » VS le « travail en Province ».

Alors à qui la faute ? Qui a été le « dindon de la farce » ? Certainement pas la direction qui fait du forcing pour envoyer tout le monde en province alors qu’ils avaient promis, juré que sur l’ile de France il n’y aurait aucun problème pour leur trouver du travail. Jamais nous n’avions connu une telle situation. Effectivement, dès que l’un d’entre eux n’avait plus de travail on leur proposait très rapidement une nouvelle mission, dans leurs compétences.
Actuellement, lorsqu’on leur propose des travaux sur l’ile de France il s’agit de devenir un expert en tout façon « couteau suisse » !
Ces faits surviennent parce qu’une nouvelle organisation est en cours et que le site de Saint-Cloud devient un « site d’appui », nous ne savons pas ce que nous appuyons mais pour ce qui est du travail, on est en train de faire comprendre aux salariés qu’ils sont INDÉSIRABLES et qu’il faut soit, qu’ils se plient à la nouvelle mode soit qu’ils s’en aillent et de cela NOUS NE VOULONS PAS !

Enfin, pour un cinquième, visiblement sa RH devient prégnante et lui assène du « tu n’es pas proactif » tu es en « dilettante », alors qu’il a encore du travail jusqu’à la semaine prochaine.
Encore un cas bizarre, nous pensons qu’elle est en pleine action point de vue chasse à l’homme comme dit plus haut.
Sa manager et elle ont commencé à le harceler dès que le contrat Schneider s’est terminé alors qu’il avait encore du travail. Elles lui ont imposé beaucoup de rendez-vous via Skype, certains même enregistrés alors qu’il n’avait pas été prévenu de cela.
Elles l’ont aussi envoyé en « immersion » sur deux postes pour lesquels il ne connait rien, c’est un administratif, l’un dans un data center à Saint-Denis, l’autre en tant que technicien sur site à la tour Areva, d’où il est sorti totalement déboussolé et a constaté une perte de poids de 6 kilogrammes en quelques semaines. Il ne dormait plus ni ne mangeait plus.
Sa manager lui a enfin trouvé une mission au service qualité, il avait du travail et préparait un livret explicatif aux gens pour qu’ils puissent faire des actions sans qu’il soit forcément présent. Cette mission devait se terminer fin juin et pouvait, car visiblement il y a du travail (maintenance de l’intranet...), continuer un peu dans le temps voire plus. Mais il est parti une semaine en congés et qu’apprend t’il en revenant ? Que sa mission s’arrête aujourd’hui Vendredi 12 Mai 2017, visiblement cette situation vient de sa RH qui a pour mission de le virer, en tout cas il n’est pas dupe et on en a parlé ouvertement. Pour finir, comme par hasard il sera lundi en réunion avec tout.es les RH et autres personnes sympathiques pour se présenter et savoir ce qu’il veut devenir.....

Il y en a certainement d’autres qui n’ont pas osé franchir le pas de venir nous voir mais bon...
Nous sommes à peu près certains que cette situation va devenir légion sur l’entité Capgemini Outsourcing Services, qui est vouée à disparaitre.
Il semblerait que l’union Sogeti France – ATS - Capgemini OS pour devenir INFRA ne serve qu’à deux entités.
Ne serait il pas d’actualité de faire disparaitre la production d’Ile de France ?

Nous pensons avoir tout dit, nous espérons avoir été clairs, nous aimerions maintenant que la « chasse aux RH et managers violent.es » soit ouverte !!!


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.