FLASH CE ATS-INFRA décembre 2017

ATS-INFRA
mardi 23 janvier 2018
par  Marrychka
popularité : 25%

◊ Déclaration CGT lue en début de séance :
Nous vous interpellons, depuis plusieurs réunions CE, sur le devenir des 40 sous-traitants du centre d’appel de Viking à Cherbourg. Plusieurs réunions où vous nous répondez à demi-mot que le Helpdesk doit quitter Viking, que le contrat n’est pas rentable, que le client exige une économie de 40%, sans vraiment nous rassurer sur l’avenir.
Durant la dernière instance du comité, nous apprenions la prolongation de l’appel d’offres laissant aux salariés l’espoir de travailler au moins jusqu’à juin 2018. Dans votre discours, vous ajoutiez que le « End User Services » était trop coûteux. Selon vos propos : le « End User Services » est trop cher d’après le benchmark ! Que faut-il comprendre ? Que le périmètre de l’appel d’offres aurait évolué ? Nos collègues de proximité feraient-ils partie d’un package à vendre dans un nouveau lot ?
Mais ce calcul tient-il compte du fait que ce service fait vivre plus de 150 familles ? La rentabilité ne serait-elle qu’une affaire de plus-value qui ne devrait bénéficier qu’à quelques-uns d’entre vous ?

PNG - 469.7 ko

Si l’expression nous est permise, « vous préparez le terrain » en annonçant que les bénéfices de tel ou tel service ne sont pas assez juteux. Pensez-vous que cela suffise à justifier vos décisions arbitraires ? Vous voudriez nous rendre complices de votre course aveugle à la rentabilité et attendez notre approbation.
Mr le Directeur, jouez cartes sur table car il est déloyal de consulter ce comité d’entreprise sur une fusion juridique sans annoncer tous les enjeux. Ce que nous craignions c’est que vous ajoutiez dans « la corbeille de la mariée » des centaines de salariés Capgemini et sous-traitants. Ce qui nous parait déloyal, c’est ce demi-discours. Vous ne dévoilez qu’une partie du plan.
Les salariés ne sont pas une variable d’ajustement. Alors de grâce ne nous traitez pas comme la mise de vos parties perdues d’avance. Et ne venez pas nous ressortir le discours disant que nous sommes chanceux... « Chanceux » car Areva refuse le offshore ! Cela suffit !
Nous sommes tous des salariés bien vivants dont le but n’est pas d’engraisser des actionnaires.
Gardez bien en tête, que nous ne sommes pas des ressources et encore moins des marchandises.
*************************************************************************************************
◊ PARTENARIAT OU VENTE ? :
« L’idée de vendre le end user services et le data services nous a effleurés » avoue le directeur général de l’INFRA « mais nous avons trouvé mieux qu’une vente ! C’est un PARTENARIAT ! » poursuit-il. Ce partenaire serait SPIE ICS par contre les explications données sur le but et la manière d’agir restent encore floues.

JPEG - 29.4 ko

Pour le moment ce partenaire bien particulier ne devrait gérer que les intermissions pour ensuite récupérer les différentes activités service par service. Ce discours n’est pas sans rappeler à certains d’entre nous une période pas si lointaine où Euriware était en partenariat avec Capgemini, où nous n’avions surtout pas le droit de parler de « VENTE » ! Ce qui compte pour la direction c’est d’avancer sans faire de vague, le fameux PDV (Pas De Vague) . Alors il va falloir réussir à décoder le discours. Vaste programme ! Enfin bon, pour le moment nous n’avons pas encore trouvé la différence entre un partenariat et une vente mais patience , on va nous l’expliquer ...
*************************************************************************************************
◊ BUDGET QUAND TU NOUS TIENS ! :
Piqués au vif par notre flash CE de novembre, les élus CFDT déclarent en séance que plus de 90% des salariés ATS-INFRA ont bénéficié de subventions en 2017. C’est logique et c’est même le minimum puisque c’est le rôle du CE. Ajoutons aussi que nous nous joignons aux remerciements donnés aux les salariés rattachés au CE mais là n’est pas le sujet. Le budget 2017 n’a pas été maitrisé.

JPEG - 54.7 ko

Grâce à notre intervention au CE de novembre les chèques de Noël ont été maintenus malgré la panique dans les rangs des élus chargés des ASC pour qui l’unique solution était la suppression des chèques de Noël. Et suite à la vérification du budget nous avons fait corriger plusieurs erreurs permettant de récupérer plus de 300 000 euros , comme des erreurs d’addition ou comme les chèques de noël comptés 2 fois... Donc nous maintenons nos remarques sur le budget 2018 et demandons qu’il soit réétudié et remis au vote. L‘exercice se répète avec le budget fonctionnement présenté en séance de ce mois ci. Alors Messieurs les élus arrêtez les frais et remettez à l’ensemble des élus un budget travaillé. La demande est légitime et n’attaque en rien les salariés du CE qui obéissent au budget validé par les élus. Nous sommes bien conscients du travail que cela nécessite pour les élus mais quand 120 000 € sont budgétés pour l’achat du logiciel ProwebCE, nous sommes en droit de nous demander si cet outil indispensable pour le site du CE contrôle réellement la gestion du budget ?
*************************************************************************************************
◊ EFFECTIFS :
Que ce soit chez ATS ou chez INFRA, le problème des effectifs pour la direction se situe au niveau des embauches. Il faut rajeunir la pyramide des âges mais « le marché est agressif ...blablabla....On voudrait bien...surtout plus de femmes... blablabla.... »

JPEG - 30.1 ko

Toujours le même discours à croire que notre direction est incompétente car elle nous redonne toujours les mêmes arguments. Nous avouerait-elle de ne s’être pas remise en cause ? Pas tout à fait, ne soyons pas trop sévères, car le directeur, reconnaît qu’il faut faire des efforts sur le salaire d’embauche pour attirer les jeunes. Ah oui les jeunes ! Les gâtés, ils ont droit à un super contrat. La direction utilise le contrat POE I (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle). Ce contrat aboutit à un CDD d’un an ou un CDI après une formation de 400 heures payée par Pôle emploi. C’est magique ! Comment payer moins cher, tout en ayant des candidats motivés ? Encore une mesure dont les grands groupes comme Capgemini peuvent profiter à outrance tout en ayant bonne conscience. Et pour les moins jeunes ? Là pour l’instant pas de changement de politique. Au contraire, l’« érosion naturelle » tant attendue par notre direction semble insuffisante pourtant l’hémorragie des séniors continue chez INFRA. .Faut-il redouter des mesures plus efficaces pour 2018 ? À suivre...
*************************************************************************************************
BREVES BREVES BREVES BREVES BREVES BREVES BREVES BREVES
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Tous nos vœux pour que 2018 soit l’année des avancées sociales !

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
Chiffres de la direction : Les taux d’activité sont très bons pour INFRA et pour ATS , ce qui veut dire que les salariés ne se tournent pas les pouces, nous explique-t-on. Quel scoop ! Il fallait nous le demander, on pouvait vous le dire ... Autrement les chiffres sont bons mais les résultats sont proche de zéro, ce qui sous-entend qu’il n’y aura pas de participation. Comme d’hab’ ! On ne pourra pas dire qu’ils ne nous avaient pas prévenus.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
DP nord-ouest : Les indépendants « sans-étiquette » font des vagues jusqu’en CE ! Hé oui, à vouloir faire des « instances à scandale » cela se retourne contre eux. Ils se sont pris pour des « lanceurs d’alerte » mais ils n’ont fait que de jeter la suspicion sur l’ensemble des salariés et là ça ne passe pas. Rarissime, la direction en a même fait une déclaration en début de séance, tout comme la CFDT... Le sujet semble sérieux.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
NAO salariale : La direction ATS-INFRA souhaite revoir la politique du salaire d’embauche. C’est un bon début mais pour nous, il est urgent de revoir toute la politique salariale du groupe. La deuxième réunion de négociation annuelle obligatoire se tiendra le 15 janvier.
Etes vous prêts à avoir encore 0 € d’augmentation ?

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
CCE : Une information sur le CCE est ajoutée à l’ordre du jour mais les représentants du personnel ATS-INFRA au CCE ne sont pas prêts... Ils n’avaient pas préparé leur intervention et chacun y va de son petit commentaire. Nous espérons à minima qu’au CCE ils interviennent pour que le CE ATS-INFRA soit entendu.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
Commissions CE : Plusieurs commissions nous présentent leur bilan de l’année 2017. Nous apprenons que le budget de la commission sociale n’a pas été entièrement utilisé. Dommage pour les salariés en difficultés.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
Info-Intox : Sans commentaire de la direction et à quelques semaines de l’annonce d’une restructuration avec un remplacement de RH. La direction aurait-elle la pression ? Il est étonnant qu’un DRH quitte le navire quand la houle est trop forte... Selon les dires, il aurait eu besoin d’un congé sans solde pour un projet personnel.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Prenez contact avec nous dès maintenant




Documents joints

PDF - 1.6 Mo
PDF - 1.6 Mo

Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois