Retrait de la loi travail El’Khomri

9 mars : tou-te-s dans l’action, en grève, dans la rue.
mercredi 2 mars 2016
par  Manu
popularité : 3%

Depuis la publication du projet de loi Travail/El Khomri, nos collègues, les travailleurs, les privés d’emploi, les retraités, les jeunes s’interrogent sur leur avenir que le gouvernement et le patronat leur réservent.

Après les sacrifices imposés suite à la « crise » financière de 2008, après les reculs des droits sociaux et salariaux actés dans plusieurs accords régressifs entre le patronat et ses collaborateurs syndicaux (CFDT, CFTC, CGC), et après plusieurs années de baisse du pouvoir d’achat pour des millions de salariés et retraités (logement, électricité, gaz, eau…), ce projet de loi, c’est la provocation de trop !

Même les secteurs d’activités et les catégories socioprofessionnelles qui se croyaient protégées se rendent compte qu’elles ne sont plus épargnées, sans compter les jeunes diplômés qui n’ont comme perspectives que le chômage…

Pour des centaines de milliers de citoyens, la révolte gronde contre :

  • la politique régressive,
  • la politique de pillage des richesses par les patrons, les actionnaires, les financiers,
  • l’injustice sociale qui détruit le pays, le vivre-ensemble et la planète.

Les appels à une mobilisation de grande ampleur se multiplient à la base, dans les syndicats, dans les associations, dans certains partis politiques, sur les réseaux sociaux… Donnons-lui corps avec nos revendications et par nos mobilisations .

 Des solutions immédiates et modernes pour une justice sociale digne du XXIe siècle.

 Nous revendiquons.

  • Augmentation des salaires de 20% avec un minimum de 2000 € bruts mensuels.
  • Baisse de la durée légale de travail à 32 heures
  • hebdomadaires afin de partager le temps de travail, sans baisse de salaire.
  • Instauration de la 6e semaine de congés payés, et conversion des RTT acquis en jours de congés payés.
  • Suppression des exonérations sociales et fiscales pour les entreprises et groupes bénéficiaires. Sanctions lourdes ou nationalisations pour les entreprises pratiquant
  • l’évasion fiscale et le dumping social.
  • Obligation d’un CDI après 2 CDD dans la même année et dans la même entreprise ; limitation des CDD à 3 mois et limitation de la période d’essai à 1 mois.
  • Interdiction du travail de nuit ou du dimanche pour toutes les entreprises qui n’ont pas de missions d’intérêt public.
  • Interdiction des licenciements économiques dans les entreprises n’étant ni en liquidation, ni en cessation de paiement.
  • Mise en place d’une sécurité sociale professionnelle garantissant l’évolution professionnelle et salariale tout au long de la carrière.

 Tout-e-s dans l’action, en grève, dans la rue le 9 mars !


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur

Brèves

26 juin 2015 - LOI MACRON - NON AU BLANCHIMENT DES LICENCIEMENTS ABUSIFS

Plafonnement des indemnités en cas de licenciement abusif : le gouvernement veut museler les (...)

6 avril 2015 - La nouvelle fausse bonne idée de Macron et Rebsamen : le contrat de mission.

Selon le Parisien, les Ministres Macron et Rebsamen envisage de remettre au gout du jour le (...)