Retours CED Les « mauvaises » notes tombent, les pressions de toutes natures suivent

Mardi 24 février 2015, par Furyo // UES Capgemini

Les retours des notations par la CED sont en cours depuis le début du mois de février, et la chasse est ouverte.

Au mieux, ceux qui sont notés 4 ou 5 se voient attribuer un Plan d’Amélioration des Compétences, au pire des pressions pour accepter des ruptures conventionnelles, certains ont déjà en main des convocations à entretiens préalables de licenciement.

 La mécanique « UP or OUT » est en marche

Ce que le management avance pour justifier ces procédures ? Quelques exemples de témoignages :

  • « Tu as un problème de posture »,
  • « Tu n’as aucune compétence dans ce domaine »
  • « Tu ne maîtrises pas assez le français »
  • « Tu n’es pas souriant, tu n’es donc pas motivé » …

Mais quand on exige du management des arguments factuels, on constate très vite que les « évaluations » reposent trop souvent sur une absence de faits, des jugements de valeur, l’inexistence de formations ad’hoc, voire même des mensonges sur la présentation des CV : compétences présentées alors que le salarié n’est pas formé, confusion entre compétences fonctionnelles et techniques, débutant et expérimenté…conduisant inévitablement à mettre les salariés en difficultés voir carrément en échec.

La direction, suite à la présentation du rapport d’expertise SECAFI sur le processus de gestion des carrières au sein de l’entreprise, a accepté de proposer à tout salarié noté 4 ou 5 un Plan d’Amélioration des Performances. S’il existe, ce plan doit être réaliste et vous fixer des objectifs en lien avec votre métier, votre savoir-faire et votre expérience. Il ne doit pas être l’arme de destruction de votre carrière.

 
  • L’évaluation pointe uniquement sur certaines périodes où vous avez peut-être rencontré des difficultés et ignore les périodes positives
  • Vous recevez un Plan d’amélioration de performance que vous estimez inadéquat
  • Votre management évoque oralement une rupture conventionnelle
  • Votre management vous suggère « d’aller chercher ailleurs »
  • Vous percevez des menaces de licenciement
  • Vous vous sentez humilié, maltraité.…

  Réagissez sans attendre. Contestez par écrit en dehors des outils MYPATH, demandez une justification factuelle.

Contactez nous - Faites vous conseiller pas vos élus CGT

Répondre à cet article