Derrière les bons résultats de Capgemini : le revers de la médaille

vendredi 27 février 2015
popularité : 3%

La direction de Capgemini a communiqué cette semaine ses résultats 2014, en progression, entrainant de la même façon une hausse de l’action du groupe au CAC40 !

Mais derrière la forte progression des résultats en 2014 se cache la souffrance des salariés !}}

Notre direction Capgemini se glorifie des derniers résultats obtenus, mais pendant ce temps-là que se passe-t-il réellement au sein de la société pour ses salariés ?
Les pressions managériales, le dénigrement, la mise en compétition des salariés sont monnaies courantes !

Il y a ces petites phrases assassines lors des entretiens de carrières :

  • A Mme Y : « Tu dois te mettre en déséquilibre »
  • A un senior : « Tes connaissances sont obsolètes, on ne sait pas ce qu’on va faire de toi ».
  • A M X « Tu dois sortir de ta zone de confort ».

Ou encore d’autres variantes :

  • « Tu as un problème de posture »,
  • « Tu n’as aucune compétence dans ce domaine »
  • « Tu ne maîtrises pas assez le français »
  • « Tu n’es pas souriant, tu n’es donc pas motivé »

Il y a les ruptures conventionnelles forcées qui viennent derrière ce travail de sape une fois que le salarié commence à douter de ses capacités, et pour ceux qui résistent le licenciement sans cause réelle et sérieuse mais qui conduit malgré tout directement à la case Pôle Emploi.

Il y a ceux qui n’osent pas refuser les missions éloignées de peur de perdre leur emploi mais qui se sentent mal loin de leur foyer et de leurs enfants.
Même si au final ces missions sont là pour les décourager et les pousser à la démission, ils tentent de résister jusqu’à l’épuisement moral !

Parce que la direction estime qu’ils coûtent maintenant trop cher et qu’elle préfère faire faire leur travail par des plus jeunes moins payés, les seniors (entendez les plus de 45 ans) sont les premières victimes de ces maltraitances

Mais les plus jeunes, nouveaux embauchés, ne sont pas mieux lotis : ils sont sous-payés et on leur demande de faire l’impossible d’aller toujours plus vite sur des projets de plus en plus compliqués.

 Résultats de ces conditions de travail ?

Les arrêts maladie sur certains sites sont en nette progression.

Sur d’autres la direction met en place « des fiches réflexe suicides » pour les membres des comités hygiène et sécurité afin que ceux-ci sachent quoi faire face à un salarié ayant des idées suicidaires. Comme si les élus du CHSCT avaient des compétences en psychologie !

Mais au fond quel est l’origine de cette souffrance au travail ?

Parce que le maitre mot c’est la PROFITABILITE qu’importe si c’est aux dépend de la santé des salariés. L’origine de ces souffrances ce sont les méthodes employées pour atteindre le niveau de profitabilité exigé par les actionnaires chaque année en mai !
Parce que dans la devise du groupe « People Matter, Results Count », la syntaxe a son importance et c’est bien la seconde partie de la locution la plus importante : Results count !

Face à toute cette souffrance que nous constatons quotidiennement sur le terrain, comment ne pas être en colère lorsque notre direction se targue, cerise sur le gâteau, d’être une entreprise éthique ?
Quelle hypocrisie ! Quels faux semblants ! Personne ne doit être dupe de cette supercherie !

 Les résultats du groupe Capgemini sont les fruits des pressions et de la souffrance imposées à ses salariés !


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

13 février 2015 - CCE du 12 février 2015

Le premier Comité Central d’Entreprise de l’UES nouvellement reconfiguré s’est tenu le 12 février. (...)