Equité pro ? Accord ou pas Accord ?

jeudi 28 juin 2018
par  Manu
popularité : 18%

Drôle de conception de la négociation que celle de notre direction

Au lieu de poursuivre le débat tous ensemble autour d’une table, la direction balaye tout et refait les règles.

Ainsi avant la dernière réunion de négociation, elle a convoqué une à une les organisations syndicales en réunion bilatérale (c-à-d en loucedé) !!!

Mais bon sang c’est quoi cette nouvelle façon de « dealer » ? Un pipeautage de plus, la négociation serait-elle truquée ? Sachez, que nous n’avons pas voulu rencontrer la direction sans la présence des autres organisations et avons donc refusé de participer à ces pratiques déloyales.

Mais le sujet n’est pas là...

Tout d’abord, parlons nous du même sujet, quand à plusieurs reprises dans le nouvel accord la direction inscrit équité au lieu d’égalité ?

Comme un vers dans le fruit, l’équité tendant à remplacer l’égalité vient réduire le débat aux différences et au mérite et donc à ajouter du jugement et du subjectif.

Il ne restera plus aux participants que la possibilité de défendre des micro-critères afin d’atténuer les inégalités mais bye-bye la conquête d’une réelle égalité salariale.

Par rapport à l’accord précédent, il s’agit d’une régression considérable.

L’objet de cette négociation doit être l’égalité-pro. Parler d’équité dans l’entreprise c’est déjà admettre que l’égalité n’y est pas possible. Et parler d’équité dans un accord
sur l’égalité revient à le vider de sa substance et de sa raison d’être.

Notre demande reste donc toujours « même travail, même salaire ». Malheureusement, dans une négociation il est impossible d’avancer quand les différentes parties ne parlent pas de la même chose... Il faut arrêter les faux-semblants, la direction poursuit sa guerre idéologique en se détournant de ses obligations.

Stop à la mascarade chez Capgemini !

L’enveloppe de rattrapage est à la hauteur du débat sur l’égalité, soit 0,048% de la masse salariale, autant dire des miettes car ce n’est même pas le double des IK vélos ...

POLITIQUE DU MERITE = PAS D’EGALITE PROFESSIONNELLE

On comprend alors pourquoi, à l’instar du syndicat des patrons, le MEDEF, notre direction défend l’équité.
La phrase toute faite disant que c’est normal que 2 personnes qui font le même travail ne gagnent pas la même chose car la qualité de travail n’est pas la même, correspond à l’idéologie des premiers de cordée, au même titre que la théorie du ruissellement ordonne que les milliardaires sont nécessaires à l’enrichissement des pauvres !

Notre président et nos patrons sont dans les mêmes idéologies de l’élitisme et de
la méritocratie à la tête du client... Ils instaurent partout la règle imparable de la performance. Il faut être le meilleur !

Supprimer les inégalités ne sert pas les vainqueurs et mettre en exergue les différences rend par conséquent impossible la mise en place de l’égalité dans notre entreprise... Simple et efficace , non ? L’intérêt est donc bien de conserver et même d’accroître ces différences comme ça, ciao l’égalité. Il faut donc bien comprendre
qu’en tant que femme, si tu gagnes moins que ton collègue homme, c’est parce que tu travailles moins bien, que lui il mérite mais pas toi !

Qui voudrait que nous signions ce genre d’accord ?

Luttons contre les discriminations et exigeons l’égalité professionnelle !




Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

13 février 2015 - CCE du 12 février 2015

Le premier Comité Central d’Entreprise de l’UES nouvellement reconfiguré s’est tenu le 12 février. (...)