FLASH CE ATS-INFRA

FLASH CE ATS-INFRA - septembre 2018
lundi 1er octobre 2018
par  Marrychka
popularité : 39%

◊ DÉCLARATION CGT AU CE :
Dans tous les CDS, centre de services, la mise en place des réorganisations annoncées donne le ton pour cette rentrée. C’est la fin de la période estivale avec la nouvelle gouvernance qui met tout le monde au pas. Le projet Lead, la fusion avec Capgemini TS, le partenariat avec SPIE... La transformation est donc à l’ordre du jour.
Comme déjà dit, la gouvernance est changée, Messieurs Bonnard et Pauquet sont remplacés, mais la feuille de route reste la même, et les méthodes managériales sogeti sont toujours là, continuant leur sombre besogne... La feuille de route c’est la fin programmée pour les CDS. Il faut changer de métiers, être jeune, et coûter moins cher. Bref, il faut être flexible. Ajoutons à ce principe celui du rajeunissement à tout prix, qui met en concurrence des salariés et des sites, comme Cherbourg et Toulouse. L’exemple du « projet Obiwan » a fait mouche sur le site de Cherbourg. Nous apprenons entre 2 portes que le contrat Orano sera effectué en partie sur le site de Toulouse. Comme si cela ne suffisait pas de perdre le « end user services », EUS repris par Spie. Maintenant le N1, niveau 1, sera commun et partagé avec Toulouse.

PNG - 411.6 ko

Ainsi seuls les experts resteront sur Cherbourg, mais les experts en quoi ? Quel avenir pour ce site qui ne vivait que pour Orano ? Rappelons-nous les beaux discours de Monsieur Pauquet quand il refusait de parler d’hémorragie mais plutôt d’érosion naturelle, poussant les salariés à la rupture conventionnelle ou à la démission. Souvenons-nous des beaux discours de notre direction qui nous annonçait que le bench n’était pas une fatalité, et qu’il était même acceptable dans nos métiers. N’oublions pas les beaux discours nous révélant le partenariat avec SPIE. « C’est une bonne chose que cela soit SPIE qui récupère aussi une partie de notre activité », nous disait-on. Toutes ces belles paroles n’ont semé que déception et méfiance. Comment avoir confiance quand ce discours ne change pas ? Comment avoir confiance quand vous n’obéissez qu’au dogme du profit et de la rentabilité ? Et nous le savons tous, notre arrivée chez Capgemini TS n’arrangera rien et ne sera pas sans impact pour les salariés de Sogeti France. En attendant SPIE continue à faire son marché parmi les salariés de Sogeti France...
Mais pensez-vous que les conditions soient réunies pour intégrer une nouvelle entreprise sereinement ? Quel mépris pour ces salariés qui attendent depuis des mois une proposition de SPIE. Quel mépris aussi pour le comité d’entreprise qui a rendu un avis sur un engagement de délai qui ne sera pas tenu. Quel mépris pour le dialogue social quand les deux entreprises refusent toute négociation collective. Vous êtes à l’opposé des 7 valeurs du groupe Capgemini. Nous le répétons encore, nous ne sommes pas des ressources et encore moins des marchandises, alors s’il vous plait, faites un effort pour que les 80 salariés concernés soient informés au plus vite sur leur devenir.
*****************************************************************************************************
◊ LE POINT ROUGE :
Vous l’avez compris Capgemini et Sogeti sont bleus, le bleu Capgemini l’a
emporté. Mais comme il semble y avoir de la résistance, les Sogeti appelés les « part of » garderont leur noms en bleu mais avec un point rouge.

PNG - 20.5 ko

Il fallait y penser...Paulo a été obligé de trancher. Sacré chantier ! Et tout ça en anglais « Thank you Virginie ». Donc Paulo a mis tout le monde d’accord : « Tout le monde est bleu ! », ça nous rappelle l’histoire de Coluche « ...Taisez, vous !! Tout le monde est bleu ! Voilà, bon, les bleu clair devant et les bleu foncé derrière ... » . Pour les ex-Capgemini OS (bleu), ex-Sogeti France (rouge et bleu), et les futurs Capgemini TS (bleu en janvier 2019), ce n’est pas simple d’adhérer. Si on change de nom, de gouvernance, ou en plus de couleur toutes les 5 minutes, on va avoir du mal à suivre ! Il est peut-être temps de lever les poings
*****************************************************************************************************
◊ RÉUNION DU COMITÉ D’ENTREPRISE :
Encore un grand moment cette réunion avec la nouvelle gouvernance. Notre nouveau directeur et président du CE, Olivier Tarrit, est donc un homme qui se dit transparent. C’est pourquoi à chaque phrase commencée , il se sentait obligé de dire « je vais être transparent avec vous... ». Était ce de l’auto-persuasion ? En tout cas, cela ne nous a pas vraiment rassuré. C’est comme quand une personne commence à parler en disant « je vais être court » et trois heures après , on y est encore ! C’était en plus une journée marathon pour Mr Tarrit car il devait s’absenter tous les quarts d’heure. Pas simple à suivre comme CE. Il était présent, il parlait de l’INFRA et dès qu’il partait Mr Berchadsky reprenait sa présentation sur ATS. À un moment notre nouvelle DRH, Mme Khouri s’est retrouvée toute seule face aux élus.

PNG - 93.4 ko

C’était digne d’un bizutage, une mauvaise blague. Il a fallu exiger une interruption de séance pour remettre les sujets dans un certain ordre. Enfin presque car l’ordre du jour n’a pas vraiment été suivi, on se demande vraiment pourquoi en préparer un ? Ajoutons à cette ambiance spéciale, le ton naïf voire infantilisant que Mr Tarrit utilisait pour nous expliquer les mauvaises relations avec le client Orano. Du style « bonjour monsieur le client... », c’est vrai qu’on ne suit pas tout mais de là à nous parler sur ce ton...Ensuite on a eu le droit à la démonstration en franglish, c’est quand on met un mot anglais tous les 5 ou 6 mots français. C’était à se demander si ce n’était pas un sketch. Exemple : « au premier move ...et viendra ensuite le second move » pour nous parler de la fusion Cap OS avec Sogeti France et la prochaine fusion Sogeti France avec Capgemini TS, ou bien encore « fini les gros deal...on va se concentrer sur des petits deals plus rentables pour faire des Tower Deal , pour ensuite avoir des multi tower deal, bien mieux que le mono tower... » alors vous suivez ? Franchement, il faudrait une caméra pour filmer car dans quelques années quand on en reparlera, on n’y croira pas. Revenons aux sujets du CE, après les problèmes d’outils du groupe Capgemini -et c’est un euphémisme- est arrivée la présentation du projet pour « Startuper les grandes entreprises », vaste programme, donc maintenant il faut être créatif ! Ça ne va pas se faire sans mal la création dans un monde de chiffres et de rentabilité...
*****************************************************************************************************
◊ SPIE — PSE :
Donc la transparence sera le mot du CE de septembre 2018. C’est pourquoi la direction, toujours dans ce souci de transparence, nous annonce que les directeurs de Sogeti France et de Spie vont se rencontrer le lendemain de ce CE, pour aborder différents points sur le transfert volontaire.

PNG - 238.1 ko

Mais c’est quoi exactement ? On n’en saura pas plus. Ces 2 directions qui ont refusé la demande de négociation collective, toujours dans un souci de transparence et de dialogue social, vont une nouvelle fois décider du sort des quelques salariés choisis par sa majesté SPIE. Le marché est ouvert et le repreneur est bien difficile car sur 85 salariés au départ, il n’en prendra seulement qu’une trentaine. Les heureux choisis devraient recevoir une proposition dans les semaines à venir mais SPIE ayant jusqu’à décembre, il va falloir être patient...En attendant sur Equeurdreville les équipes SPIE n’ont pas de bureaux chez leur client Orano , donc le bon sens et la générosité de notre direction font qu’ils restent dans nos locaux. Comme quoi tout à un coût mais ce n’est pas important quand il s’agit du client. Comme dit Mr Tarrit : « Merci Monsieur le client ... »
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
Les chiffres de la direction : Comme d’hab’ les chiffres sont bons sauf pour l’Infra. La comm’ dit que Capgemini a signé un nouveau contrat avec Orano (Si-nerGie). Mais de qui ce moque-t-on ? ça reste le contrat de 10 ans signé en 2014, revu et corrigé par les experts. Alors fini les benchmark ?...non pas vraiment car celui prévu sur le Data Services en 2019 reste toujours acté. Il va falloir encore s’attendre à des baisses d’effectifs au nom de la rentabilité. Pour les autres contrats c’est pas mieux mais la direction nous a donné un scoop : Les contrats les plus rentables sont les plus petits car la marge à 2 chiffres est plus facile à fixer, donc tous vers des petits contrats à partir des gros logos. Le tableau de chasse que nous présente la direction représente des logos comme TF1, Eliorgroup, lagardère, Vinci, Bolloré ...Vous avez compris la stratégie, les gros logos pour attirer les petits . Alors à suivre...
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
Commission logement : Nous ne sommes pas certains que le temps passé en CE à expliquer le fonctionnement des sites et du logiciel eût été nécessaire. Mais nous retenons le seul point positif c’est qu’ il ne sera plus obligatoire d’avoir deux ans d’ancienneté pour accéder à ce droit. Les élus ont voté pour l’accès dés la fin de la période d’essai. En espérant que les périodes d’essai ne dépassent pas 6 mois ! Nous étions les seuls à vouloir ouvrir ce droit dès la signature d’un contrat, mais Usapie nous a fait toute une démonstration sur l’équité ! Parfois nous avons l’impression que ces avantages se méritent ...
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
Info-Intox : Orano accepterait le offshore pour SAP. Donc SAP part à Mumbaï...Goodbye SAP !
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
Egalité professionnelle : L’accord égalité pro est signé et la direction s’en réjouit. La CGT revendique « même travail, même salaire » et l’accord ne propose que « la loi du mérite ». La méritocratie est une règle qui tient à cœur à notre chère direction. Et grâce au sytème de notation, seuls les « meilleurs » sont mis en avant. La direction les appelle les « Leaders » et eux seuls auraient droit à un salaire qui évolue. Et le rattrapage entre femmes et hommes ne se fera donc jamais. La direction trouve toujours une différence pour se justifier, allant même mettre les femmes en cause et oser leur proposer des stages pour s’affirmer et oser dire NON. Tout est orchestré pour empêcher l’égalité. Le plus désolant dans ce combat c’est que le discours est à la hauteur de l’enveloppe, ras les paquerettes ...
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
CHSCT nord ouest : La direction met le CHSCT au tribunal pour s’opposer à une expertise sur le risque de danger grave et imminent concernant la situation à Cherbourg. La santé au travail nous concerne tous et une expertise servirait autant aux salariés qu’à la direction. Trouver les solutions pour protéger les salariés c’est constructif mais s’entêter dans le « jusqu’au boutisme » en refusant toute expertise est un signe de faiblesse, dommage... Réponse du jugement le 23 octobre
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
Immobilier : Mérignac va s’agrandir. Il faut des m2 supplémentaires. Le Centre De Service, CDS, prend de l’ampleur. Il embauche des jeunes beaucoup moins chers que dans les autres CDS. Et la direction ose dire que la nouvelle organisation empêchera la mise en concurrence entre les sites ...
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&



Documents joints

PDF - 1 Mo
PDF - 1 Mo

Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois