NAO : DECLARATION DE LA CGT DU 24 JANVIER 2019

jeudi 24 janvier 2019
par  CGT CAPGEMINI
popularité : 2%

Au terme de la réunion 0 de la Négociation sur la rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée du 19 décembre dernier, nous avons eu la surprise d’avoir eu la présentation d’une proposition d’accord relatif à la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat au sein de l’unité économique et sociale Capgemini. Elle avait même pour objectif, comme indiqué en préambule dans sa version projetée à l’écran, de partager la valeur ajoutée créée (ce passage a été retiré dans la version soumise à signature).

Ayant exprimé notre surprise sur cette façon de faire puisque le contenu de l’accord a été annoncé de façon unilatérale par la voix d’Hubert Giraud le 13 décembre dernier, et refusant cette façon de procéder qui ne peut s’assimiler à du dialogue social, la CGT Capgemini a interpellé la direction qui a justifié cette façon de faire par un délai très court. La direction a même indiqué qu’elle n’avait pas le temps de mettre les formes comme pour les autres accords.

Au moment où la première réunion de « négociation » sur « la rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur » va débuter, nous constatons que la plupart des données fournies par la direction, et en particulier les données économiques, concernent l’année 2017. Aucune donnée économique ne concerne 2018 puisque les comptes 2018 seront publiés dans 3 semaines.

De plus tous les CED ont eu lieu, de sorte que toutes les rémunérations sont connues et ont été fixées par les responsables de toutes les entités du groupe. Or l’article L2242-15 du code du travail précise que : « La négociation annuelle sur la rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée dans l’entreprise porte sur :
Les salaires effectifs
(…)
Le suivi de la mise en œuvre des mesures visant à supprimer les écarts de rémunération et les différences de déroulement de carrière entre les femmes et les hommes. »

C’est donc dans ce contexte très fermé que débute la « négociation ».

Quel est l’intérêt de passer 3 heures à étudier des données qui seront obsolètes dans 3 semaines ?

Quelle marge de négociation peut bien avoir la direction puisque toutes les augmentations ont été décidées ?

Quelles nouvelles mesures va présenter la direction puisque les mesures négociées par ailleurs ne permettent pas de supprimer les écarts de salaire entre les femmes et les hommes comme écrit dans le code du travail ?

La direction donne dans un document la valeur ajoutée sans même préciser l’année, la période ou le périmètre.

Le titre du document s’appelle « NAO 2016 ». C’est donc un document copié/collé de celui des années précédentes que la direction ne prend même plus la peine de renommer correctement.

Allons-nous avoir droit aux mêmes procédés que les années précédentes : des mesurettes de rattrapage décidées par la direction et présentées comme un chantage à la signature en rajoutant quelques miettes pour justifier la signature ?

La CGT Capgemini estime que les salariés qui créent la richesse du groupe, ainsi que leurs représentants, méritent davantage de respect.

La direction écrit dans son document de référence 2017 : « Nos collaborateurs sont au cœur de notre culture d’entreprise et constituent notre ressource la plus précieuse. »

Nous considérons que si tel est le cas, la négociation doit se dérouler dans un cadre plus sérieux, plus respectueux, avec des données complètes.

Quelle est la valeur ajoutée créée en 2018 ? Comment se répartit-elle ? Comment est-elle utilisée ?

Quelle proportion revient aux salarié.es « la ressource la plus précieuse » ?

Comment supprimer les écarts de salaire entre les femmes et les hommes ?

La CGT Capgemini demande donc que ces sujets soient intégrés et soient au cœur des négociations qui ne doivent plus se limiter à des rattrapages incomplets.
Pour cela :

  • Les données fournies doivent inclure les données économiques de 2018.
  • Si besoin le calendrier de la négociation doit être revu pour s’accorder avec celui de la publication des comptes.

Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

13 février 2015 - CCE du 12 février 2015

Le premier Comité Central d’Entreprise de l’UES nouvellement reconfiguré s’est tenu le 12 février. (...)