Le management selon Capgemini

mercredi 22 mai 2019
par  CGT CAPGEMINI
popularité : 3%

Lors de la dernière réunion d’un CHSCT Capgemini, nous avons demandé quelles étaient, du point de vue de la direction, les qualités nécessaires à un bon manager.

La réponse du directeur de l’entité a été claire : Un bonne maîtrise technique et un bon relationnel avec le client ... et ? Bin c’est tout, quoi d’autre franchement ?

Il parait pourtant évident que la principale mission d’un manager est d’encadrer son équipe afin d’atteindre les objectifs et qu’à ce titre sa principale qualité aurait dû se trouver dans la relation avec ses collaborateurs, dans sa capacité à les tirer vers le haut pour qu’ils réalisent un travail de qualité. Or le management n’est souvent pas perçu comme une compétence mais comme une promotion.

Ce n’est pas parce que quelqu’un est un bon enseignant qu’il serait un bon directeur d’établissement, ce ne sont tout bonnement pas les mêmes compétences.

Ajoutons à cela que la première ligne de management, les « team leaders », qui sont au plus proche des équipes, sont bien souvent jetés dans l’arène sans avoir été ni formés ni même accompagnés. Ils doivent faire face aux contraintes du client, à celles du management Capgemini et gérer leurs équipes qui elles-mêmes n’ont pas toujours été
formées et ne sont pas toujours en effectif suffisant pour absorber la charge de travail.

Le métier ils l’apprennent « sur le tas » tout en gérant comme ils peuvent les contraintes du quotidien. Enfin, « team leader » n’est officiellement pas un poste mais une fonction au sein de Capgemini, traduisez : il en a tous les soucis sans en avoir les avantages, que ce soit en terme de grade, de position Syntec ou de salaire.

Combinez tout cela vous obtiendrez des situations potentiellement explosives. Bien entendu certains de team leaders s’en sortent plutôt bien, mais dans d’autres cas cela peut générer de la souffrance au travail, que cela soit celle des équipes ou celle des « team leaders » eux-mêmes.

Dans ces là cas, loin de remettre en question le modèle, Capgemini se contente d’individualiser les responsabilités et de répondre ponctuellement en éloignant les souffrants de la situation anxiogène (comprendre : en les affectant sur une autre mission), c’est beaucoup plus rapide et moins couteux.

Cependant cela ne règle en rien le problème de fond. Quand prendra t on réellement le temps de se poser et d’analyser les causes qui sont à l’origine de ces situations afin d’éviter qu’elles ne se reproduisent encore et encore ?

La direction de Capgemini ne semble pas réellement pressée de s’engager dans une telle voie malgré tous leur beaux discours sur le bien être au travail, sur la responsabilité sociale et ses valeurs fièrement portées comme un étendard. Tout cela ne semble être que de la poudre aux yeux. Si l’on attend une hypothétique prise de conscience de la part de la direction, nous allons continuer à réaliser de jolis trophées au sein d’ateliers bricolages super funs ..... Youkaïdi, Youkaïda !!!

Si vous ressentez une situation de mal être, de tension permanente ou de souffrance
n’hésitez pas à nous alerter, nous nous battrons pour que vous soyez entendu.


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur

Brèves

26 juin 2015 - LOI MACRON - NON AU BLANCHIMENT DES LICENCIEMENTS ABUSIFS

Plafonnement des indemnités en cas de licenciement abusif : le gouvernement veut museler les (...)

6 avril 2015 - La nouvelle fausse bonne idée de Macron et Rebsamen : le contrat de mission.

Selon le Parisien, les Ministres Macron et Rebsamen envisage de remettre au gout du jour le (...)